GREDEM
Présentation

 Le GREDEM (Groupe de Recherche Régions et Développement au Mexique) est une équipe de recherche composée des professeurs Marie France Labrecque (chercheure et responsable de l’équipe), Manon Boulianne (chercheure), Sabrina Doyon (chercheure) et Martin Hébert (collaborateur), du département d’anthropologie de l’Université Laval. Le GREDEM a bénéficié d’une subvention de recherche du FQRSC en tant qu’équipe de recherche en émergence pour la période 2005-2007.

Les membres du GREDEM réalisent des travaux de recherche dans plusieurs États du Mexique : Chiapas, Chihuahua, Colima, Guanajuato, Guerrero, Puebla, Tamaulipas, Veracruz et Yucatán. Le GREDEM s’intéresse aux dynamiques régionales et au changement social. Il suggère que les processus transnationaux s’appuyant sur les dynamiques régionales qui peuvent être observées au Mexique produisent des effets hétérogènes selon les situations locales. Les membres du GREDEM s’interrogent quant aux facteurs conditionnant ces effets. L’équipe entend dépasser les contingences de deux types d’approche du développement, soit celle de l’homogénéisation économique du Mexique et celle des particularismes ethniques associant les dynamiques régionales et locales presque exclusivement aux études des communautés indigènes, en considérant simultanément les dimensions globales et locales des processus transnationaux qui le caractérisent.

Le travail de terrain et l’ethnographie font partie de la méthodologie privilégiée par l’équipe. Au plan théorique, la perspective de l’économie politique est au cœur des travaux des membres du GREDEM. Au plan des thématiques étudiées, mentionnons la construction de l'environnement et de l'espace côtier, les transformations des filières d’approvisionnement et des pratiques de consommation dans le contexte de la globalisation ainsi que la construction sociale de la femme paysanne.

L’équipe considère important de veiller à la formation d’une relève qui continuerait la fragile mais bien réelle tradition d’études du Mexique qui est née à l’Université Laval dans les années 1970 et qui ne demande qu’à prendre de l’expansion. De cette façon, la collaboration avec des étudiants ainsi que l’organisation et la participation concertées à des ateliers qui ont lieu plusieurs fois par année sont des éléments centraux de la dynamique pédagogique mise de l’avant par le GREDEM.

Le GREDEM fait partie de DIALOG, le réseau québécois d'échange sur les questions autochtones, un regroupement stratégique du FQRSC. (www.reseaudialog.ca)